Assurance habitation: Comment choisir?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Nouveau locataire ou assurance arrivée à expiration, comment avoir un contrat d’assurance adapté à votre situation ? On vous explique tout.

L’assurance habitation vous permet de protéger votre patrimoine familial face à certains risques de la vie. La plupart des assureurs proposent des assurances multirisques habitation: elles couvrent généralement les dommages liés aux biens, la responsabilité civile de l’assuré, qui permet d’indemniser les tiers victimes de dommages dont vous seriez responsable (débats des eaux, incendies), et la responsabilité civile « vie privée », qui couvre les membres du foyers en cas de dommages ou de sinistres corporels ou matériels causés à un tiers.

A voir aussi : DIY : 3 outils indispensables pour redonner du goût à son intérieur

Comparer les offres d’assurance habitation est primordial pour effectuer un choix. Mais ne vous arrêtez pas au coût annuel du contrat, car il est directement associé à différentes données, tel que le service client, les exclusions de garanties, mais surtout le niveau de couverture de votre assurance habitation locataire.

Au moment de la sélection de votre assurance habitation, nous vous recommandons donc de tenir compte de l’adaptabilité du contrat avec votre situation personnelle. Chaque profil étant singulier, il est nécessaire de se tourner vers le contrat d’assurance vous offrant le plus de garanties. A titre d’exemple, nombre de compagnies d’assurances proposent des contrats jeunes actifs pour les personnes débutant dans leur vie professionnelle.

Lire également : Les pièces détachées pour piscine

Les garanties liées à votre contrat d’assurance habitation vont bien évidemment dépendre de votre statut et de vos attentes. Votre contrat va donc comporter deux niveaux de garanties :

  • Les garanties standards, telle que la responsabilité civile et la protection du patrimoine du foyer.
  • Les garanties complémentaires qui vous couvre face à des risques divers moyennant des mensualités plus élevées et le paiement d’une franchise en cas de sinistre. (incendies, dégâts des eaux, gel des canalisations, catastrophes naturelles et tempêtes, cambriolages et vandalisme, bris de glace, …).

C’est à partir de cette base que vous pourrez rechercher et sélectionner l’assurance idéale pour votre logement.
Si les garanties complémentaires permettent d’avoir une couverture plus large voir optimale, vous pouvez souhaiter maitriser le coût de votre budget pour votre assurance habitation. Il conviendra  alors de procéder à une évaluation des risques probables dans votre lieu de résidence, afin de disposer d’une couverture plus juste et plus en adéquation avec votre situation.

Pour chacune des garanties auxquelles vous souhaitez souscrire, vérifier la franchise à payer qui peut être plus ou moins élevée est indispensable. Certaines d’entre elles sont des franchises légales, définies chaque année par l’Etat, comme pour les garanties catastrophes naturelles; tandis que d’autres peuvent être négociées.

Enfin, dernier points mais pas des moindres, pensez à vérifier si votre contrat dispose d’une clause de révision. Si tel est le cas, votre assureur pourra augmenter chaque année le prix de votre assurance. Vous pourrez refuser cette augmentation en résiliant votre contrat dans les 15 jours suivant l’appel d’échéance reçu.

Enfin, une fois le contrat souscrit, vous vous devez de régler vos cotisations aux dates d’échéance. Vous disposez d’un délais de 10 jours à compter de la date indiquée pour vous acquitter de votre prime d’assurance, sous risque de recevoir de la part de votre assureur une mise en demeure de paiement.
Si le règlement n’est pas effectué dans les 30 jours suivant le délais indiqué dans ce courrier, votre assurance habitation sera suspendue pour non paiement des cotisations.

Partager.