Comment fonctionne l’étirement du psoas ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le psoas est un muscle issu de deux faisceaux musculaires qui forment un seul muscle. Les deux faisceaux musculaires dont il s’agit sont : le grand muscle iliaque plat de forme triangulaire et le psoas fusiforme. L’étirement de ce type de muscle se fait suivant certains principes. Des exercices spécifiques sont requis et adaptés pour un travail efficient. Comment fonctionne alors l’étirement du psoas ? La suite du présent article vous dit tout dans les moindres détails.

Les bienfaits de l’étirement du psoas

Pour commencer, vous devez savoir qu’étirer le psoas est assez bénéfique pour l’organisme. En effet, l’étirement du psoas vous évite les malaises quotidiens et vous épargne d’une inflammation tendineuse et d’un blocage vertébral. Il vous épargne également des douleurs diffuses au niveau de vos hanches et de votre bassin. Lorsque vous vous étirez, vous augmentez aussi l’intensité et le degré des mouvements sportifs tels que les arts martiaux.

A découvrir également : Musculation : 5 conseils pour prendre du muscle naturellement

Vous devez également retenir que l’étirement du psoas est très important lorsque vous finissez de faire votre footing. En effet, lorsque vous le faites juste après votre séance de footing, cela vous protège de la pubalgie. La pubalgie est un syndrome douloureux de la région inguinale pubienne qui est développé par un surmenage des muscles abdominaux et des adducteurs. Elle est encore connue sous le nom de tendinite du pubis. Il faut noter qu’elle ne se soigne pas très facilement une fois qu’elle est logée dans votre corps.

Comment fonctionne l’étirement du psoas ?

Plusieurs exercices concourent à l’étirement du psoas. Au nombre de ceux-ci, on peut distinguer : l’étirement à genou, l’étirement debout, l’étirement allongé… Ces différents exercices participent également à l’assouplissement de ce muscle.

Lire également : Dopage : on vous dit tout sur cette pratique douteuse

Trouvez ici quelques conseils pratiques pour étirer votre psoas tout en vous appuyant sur votre genou. Pour réaliser l’exercice, vous devez vous mettre en position à genoux et fléchir une des jambes (former un angle de 90° avec cette jambe). Posez vos deux mains sur le genou de la jambe fléchie en ayant le buste droit. Inclinez légèrement votre bassin vers l’avant. Si le mouvement est bien fait, vous devez sentir une contraction et/ou un relâchement au niveau de la hanche. Permutez les jambes et refaites le même mouvement.

S’agissant de l’étirement du psoas en position debout, voici quelques conseils pratiques pour le réussir. Vous devez dans un premier temps, poser votre pied droit sur une chaise. Vous pouvez toutefois le poser sur une marche d’escalier tout en formant un angle de 90°. Veillez à ce que la cuisse soit au même niveau que la hanche avec un bon alignement segmentaire. Posez vos deux mains sur vos hanches légèrement inclinées vers l’avant et buste droit. Vous devez sentir une pression (relâchement ou contraction) au niveau de la hanche.

Pour l’étirement allongé du psoas, vous devez vous allonger sur une surface assez plate et stable avec les deux jambes tendues au sol. Fléchir la jambe droite et la ramener au niveau de la poitrine en gardant la jambe gauche tendue au sol. Maintenir la jambe sur la poitrine à l’aide des deux mains et tirer de sorte à ce que le genou aille vers le menton (à la limite de la douleur). Reprendre le même principe avec l’autre jambe.

Partager.