Le métier d’imprimeur : tout savoir sur la formation

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le métier d’imprimeur fait partie de ces métiers de l’impression papier qui restent essentiels dans notre société. Que ce soit pour des livres, des revues, des flyers, des journaux ou encore les cartes de visite et les imprimes publicitaires, l’imprimeur tient un rôle important dans la chaîne d’impression. Vous souhaitez devenir imprimeur ? Faites bonne impression et partez en formation en imprimerie ! 

Imprimeur : quelles missions dans le secteur de l’imprimerie ?

L’imprimeur est un professionnel de l’imprimerie chargé de mener à bien des missions d’impression de nombreux documents et sur toutes sortes de supports. Le métier d’imprimeur a pu évoluer depuis son apparition, grâce à l’avènement des machines, du numérique et des méthodes d’impression. 

A lire en complément : Piscines : les mesures de sécurité pour la baignade des enfants

La manipulation des machines, y compris en impression 3D a ouvert de multiples possibilités dans la manière d’appréhender le métier d’imprimeur. La profession est ainsi en essor grâce à la diversification des supports et des techniques d’impression. 

Aujourd’hui, les missions d’un imprimeur papier ou multisupports sont variées, dû aux possibilités que le métier offre. En impression professionnelle, l’imprimerie comprend des disciplines et des techniques variées. Celles-ci peuvent s’appliquer au secteur de l’art, de l’artisanat ou de l’industrie.

A lire aussi : Linky : La vérité sur ce service qui inquiète

Le métier d’imprimeur : de multiples facettes

L’imprimerie a commencé par les procédés traditionnels d’impression comme la gravure. Ces procédés sont encore utilisés en art et en artisanat. Le métier d’imprimeur a fortement gagné en évolution grâce à l’automatisation des tâches.

Parmi les procédés connus, on recense la sérigraphie et la gravure sur plaque, mais aussi la linogravure et la gravure sur rhénalon, qui impliquent des procédés d’impression manuelle en petite quantité.

Être imprimeur dans le numérique

Aujourd’hui, on entend rarement parler des techniques d’impression traditionnelles dans l’industrie de l’imprimerie. Lorsque l’on fait référence au métier d’imprimeur, c’est avant tout pour désigner le domaine de l’impression à grands tirages

Edition, publicité… L’impression numérique n’est pas encore largement utilisée pour les tirages de grande envergure. L’impression a jet d’encre et l’impression laser sont réservées à des tirages en petit nombre, pour un usage souvent personnel.

Se rapprocher des arts graphiques et devenir imprimeur

Le métier d’imprimeur passe par une formation spécifique liée aux arts graphiques et au secteur de l’imprimerie. La formation d’imprimeur permet d’apprendre les techniques de base d’impression. Vous passez en revue l’évolution de l’imprimerie au fil des époques et vous êtes mis au fait des derniers procédés.

Entre rigueur et soin, le futur imprimeur apprend à être efficace, rapide tout en développant un sens aigu de l’esthétique. Pour être imprimeur, il est primordial de maîtriser la colorimétrie et de comprendre les procédés RVB, CMJN et toutes les échelles de gris. Les documents à préparer pour impression comportent un ensemble de codes qui sont déchiffrés en un coup d’œil par les imprimeurs. 

La formation d’imprimeur : quel cursus ?

En s’orientant vers un BEP métiers de la communication et des industries graphiques, tout étudiant a accès au métier d’imprimeur, tout en faisant l’acquisition d’un niveau d’études V. Cette formation est dispensée dès la sortie de classe de 3e. Il est alors possible de se diriger vers un Bac professionnel production imprimée.

Les étudiants ont aussi le choix d’aller vers un BM (Brevet de Maîtrise) en tant qu’imprimeur offsettiste. Cette spécialité est pointue et vient en parallèle de l’option typographe. La qualification obtenue en fin d’année est de niveau IV.

Afin de poursuivre le cursus et devenir imprimeur qualifié, il est possible de continuer sur un BTS communication et industries graphiques. L’option étude et réalisation de produits imprimés est alors conseillée. Pour les carriéristes, le DMA (diplôme des métiers d’art) est possible, en art graphique et option typographie. Vous pouvez aussi choisir le Brevet de Maîtrise Supérieur et envisager d’acquérir une qualification de niveau III.

Trouver son école et sa formation en imprimerie

Les BTS sont nombreux en France et vous aurez l’embarras du choix en fonction de votre secteur et de vos préférences géographiques. 

Choisissez dans quelle ville vous souhaitez faire vos études pour devenir imprimeur mais aussi les options que vous voulez explorer dans les métiers de l’impression. L’imprimerie ne se limite pas à la publicité, aux livres ou aux journaux papier. Tours, Paris, Lyon, Marseille, Clermont-Ferrand, Lille, Grenoble ou encore Nancy accueillent les formations d’imprimeur.

Quel salaire pour un imprimeur ?

Tout imprimeur, qu’il soit jeune étudiant ou adulte en reconversion professionnelle, devra s’adapter à un salaire minimum correspondant au SMIC, dans un premier temps. 

Avec le temps et l’expérience, un imprimeur peut tout à fait voir son salaire s’élever jusqu’à 2500 euros (brut) mensuels. L’imprimeur a des tâches bien spécifiques dans le secteur de l’industrie graphique et l’on déplore le salaire bas, compte tenu de son rôle essentiel. Un imprimeur sait conduire des machines et suivre des procédés techniques qui exigent de la rigueur et de la précision.

L’emploi post-formation pour un imprimeur va dépendre de l’offre locale. C’est pour cette raison qu’il est judicieux de rester mobile suite à votre formation d’imprimeur, pour vous adapter et trouver rapidement un emploi.

Possibilités d’évolution dans le secteur de l’industrie graphique

En début de carrière et avant d’être conducteur de machines pour une imprimerie, un étudiant peut devenir assistant conducteur, pour ensuite évoluer et prendre des responsabilités. 

Un assistant conducteur de machines d’impression devient tout naturellement conducteur de machines par la suite. Il peut aussi encadrer une équipe et devenir chef de projet. Si l’imprimeur est avant tout un technicien, il peut aussi évoluer et suivre certaines passions pour les arts graphiques.

Des projets personnels à côté

Projets artistiques, tampographie (travail du tampon d’art), édition de luxe ou artistique… Les projets sont nombreux et tout dépendra du réseau que l’imprimeur se fera, ainsi que de ses intérêts. Il est tout à fait possible de se contenter du métier d’imprimeur publicitaire ou sur carton.

Les spécificités des machines évoluent rapidement avec le temps et l’époque : il est primordial de se tenir au fait des dernières modernités et des innovations du secteur de l’industrie graphique.

Les passerelles suite à une formation imprimeur industriel

Un imprimeur peut tout à fait se rediriger vers la gravure et même l’art (bois, pierre). Ces autres secteurs sont moins connus lorsque l’on souhaite devenir imprimeur mais restent en lien. Au fil des années et de l’évolution dans le métier d’imprimeur, vous vous ferez un réseau et une réputation, ce qui peut vous ouvrir des portes. 

L’impression 3D, la sérigraphie

Si vous êtes fan d’impression 3D ou d’impression en sérigraphie, sachez que l’impression sur T-shirt et l’impression 3D sont des activités qui se développent grâce à de nouvelles techniques. 

Une imprimante 3D peut notamment servir à imprimer de petites pièces essentielles au fonctionnement de machines ou d’artefacts. Pour fabriquer ces pièces et ainsi rendre service (par exemple, cela a été vu avec les élans de solidarité pour imprimer des visières lors de la crise du coronavirus), vous devez vous former en impression 3D.

Ces techniques n’ont rien à voir avec les machines traditionnelles d’impression à gros tirages mais sont assez passionnantes. par ailleurs, il possible de s’auto-former ou de trouver une formation spécifique sur ces techniques d’impression nouvelles et innovantes. Le potentiel des techniques modernes d’impression est élevé et il convient de saisir les opportunités. Si vous étiez passionné et rigoureux dans votre métier d’imprimeur, alors ces missions devraient vous convenir.

Partager.