Quel est le carburant d’un hélicoptère ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La COP 27 en Égypte est une occasion pour aborder la question du remplacement des sources d’énergie des moyens de transports aériens. Les motivations allant dans ce sens sont différentes : augmentation du prix du pétrole, empreinte carbone, tension politique internationale. Avant qu’une nouvelle source d’énergie à usage aérien ne soit adoptée ; retour ici sur le carburant utilisé par un hélicoptère.

Le Jet A-1

Le Jet A-1 est le type de kérosène le plus utilisé par l’aviation civile. Normalisé par l’American Society for Testing and Materiels, il présente des propriétés qui répondent aux exigences du transport aérien. Le Jet A-1 dispose d’une grandeur calorifique très importante.

A lire aussi : Le jeune : Quels sont les risques ?

Ce type de carburant a un seuil de congélation très intéressant. Il demeure toujours liquide tant qu’il n’est pas en dessous de -47 °C. Dans les hautes altitudes où la température peut chuter jusqu’à – 65 °C, l’utilisation de cette énergie s’avère donc plus qu’indispensable.

Le Jet A-1 dispose par ailleurs d’un point éclair très intéressant. Pour que les vapeurs du carburant s’enflamment en présence d’une flamme, la température doit être supérieure à 38 °C.

A lire également : Est-ce qu'un ostéopathe peut soigner une sciatique ?

L’AVGAS

En dehors du Jet A-1, l’autre carburant d’un hélicoptère très utilisé est l’AVGAS. La contraction utilisée désigne en réalité les mots anglais « aviation » et « gasoline ». Plusieurs sortes de cette source d’énergie peuvent être rencontrées.

En Europe, le plus commun est l’AVGAS 100 LL (Low lead), ce qui traduit un taux de plomb très bas. Vous reconnaîtrez cette variance de l’AVGAS par sa couleur bleue, similaire à l’essence automobile. Vous pouvez aussi recharger votre hélicoptère avec de l’essence d’aviation UL91. La précision UL signifie que cette solution ne contient pas de plomb.

Quel que soit le type, la particularité intéressante de l’AVGAS est qu’il a une pression de vapeur plus basse que les carburants utilisés dans l’automobile. Cela signifie que la solution peut être conservée à l’état liquide même dans une haute altitude.

Est-il possible d’utiliser du MOGAS à la place de l’AVGAS ?

carburant d’un hélicoptère

Si vous êtes un amateur d’hélicoptère, sachez que vous pouvez rencontrer des difficultés dans certaines villes ou dans certains pays où l’aviation privée est moins développée. Il se peut que vous manquiez de points de recharge. L’autre carburant d’un hélicoptère à utiliser pour un moteur pistons à essence est le MOGAS.

Plus connu par les automobiles, le MOGAS peut remplacer l’AVGAS. Toutefois, cela n’est pas sans risques. L’usage de cette solution peut limiter votre capacité à décoller avec la puissance maximale de votre hélicoptère. C’est notamment le cas lorsque vous souhaitez quitter un garage de façon verticale.

Le carburant d’un hélicoptère : une source d’énergie qui dépend du moteur

Le carburant utilisé par un hélicoptère varie selon le type de moteur. Principalement, il existe deux types de motricités pour les avions et les hélicoptères : le moteur à turbine et le moteur à pistons.

Les modèles à pistons présentent des caractéristiques similaires à celles des voitures. Ils existent en version essence ou diesel. À titre d’exemple, un hélicoptère Cabri G2 à pistons brûle de l’essence. La version drone du même type d’appareil brûle par contre avec du diesel (kérosène).

Les modèles à turbine sont reconnaissables par leur sifflement strident. Dans un hélicoptère, ils sont à la base du turbomoteur. Les turbines fonctionnent avec un carburant appelé kérosène. Bien entendu, il existe plusieurs normes de cette matière.

Consultez votre manuel de vol ou un professionnel

Le manuel de vol est un document fourni par le concepteur de l’aéronef. Il aborde toutes les informations utiles, notamment sur le carburant utilisé par votre hélicoptère. C’est opportun de le consulter afin de connaître les limites liées à l’usage d’un type d’énergie, la procédure à adopter en cas de risque en plein vol, etc. Pour avoir plus d’informations sur les carburants utilisés par un hélicoptère, vous pouvez aussi consulter un professionnel de l’aviation.

Voilà ! Vous avez désormais plus d’informations sur le type de carburant utilisé par un hélicoptère. Avec l’aide des informations ci-dessous, il est clair que vous allez éviter toutes surprises désagréables.

 

Partager.