Comment calculer l’ancienneté pour la médaille du travail ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après avoir travaillé pendant de longues années dans une entreprise, il arrive parfois que l’on veille à avoir une médaille du travail. En effet, cette médaille permet de gratifier vos années de services. Pourquoi ne pas faire la demande d’une médaille du travail ? Qui peut se voir dédier une médaille du travail et quelle ancienneté pour quelle médaille ? Retrouvez la réponse à ces préoccupations dans la suite de cet article.

Qui peut obtenir une médaille du travail ?

Tous les salariés français sont susceptibles de recevoir une médaille du travail. Que vous soyez français ou étranger travaillant pour une société française.
Vous êtes également éligible si vous travaillez à l’étranger pour un employeur français ou une filiale d’une société française.
La médaille du travail peut exceptionnellement revenir à un français travaillant à l’extérieur pour une société étrangère. La condition est que ce dernier ait d’une manière ou d’une autre contribué au renom de la France.
Retenez bien que vous ne pouvez avoir la médaille du travail si vous êtes non-salarié. Les freelances ne sont pas concernés par cette médaille et ceci même s’ils travaillent en France.

A lire en complément : Comment ça marche un espace de coworking ?

Comment se fait l’attribution de la médaille de travail par rapport à l’ancienneté ?

Comme dans la majorité des sports, l’attribution des médailles du travail se fait par grade.
Nous avons principalement quatre (4) niveaux de grade à savoir : argent, vermeil, or et grand or. Ces médailles sont attribuées par ancienneté. Ainsi, pour 20 ans d’ancienneté vous pouvez obtenir la médaille d’argent, celle en vermeil pour 30 ans d’ancienneté. Pour 35 ans, vous obtenez celle en or pour et la médaille dite grande or pour 40 ans d’ancienneté.

Cependant, dans certaines circonstances, le nombre d’années pour obtenirune médaille se voit réduire.
Si  vous avez connu des conditions de travail pénibles vous entrainant à une retraite anticipée, il requiert 18 années pour obtenir la première médaille. Pour la seconde, 25 ans , 30 ans pour la troisième et 35 ans pour la dernière.
De la même manière, si vous avez subi une mutilation au travail et souffrez d’une incapacité entre 50 % et 75 % : cela varie. Vous n’aurez besoin que de 10 ans pour avoir la première médaille, 15 ans pour la seconde, 17,5 ans pour la troisième et 20 ans pour la dernière.
Les mutilés d’au-delà de 75 % n’auront besoin d’aucune année d’ancienneté pour obtenir la première médaille. Ils auront par contre besoin de 5 ans pour obtenir la seconde médaille, 9 ans pour la troisième et 11,5 ans pour la dernière.
Ceux ayant une mutilation totale de 100 % se verront directement décerner la dernière médaille sans qu’on ne tienne compte de leur ancienneté.
Les années décomptées sont celles de votre travail. Ces années n’ont pas besoin d’être consécutives ou de se faire chez le même employeur. Les périodes de temps partiel ne comptent que pour la durée effective de service. Si vous avez travaillé 1 an à temps partiel, on ne vous comptera que 6 mois de travail.

A lire aussi : Création d'entreprise : l'importance de l'implantation

Partager.