Comment optimiser la productivité au sein de votre entreprise ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’amélioration de la productivité constitue un enjeu de pérennité pour toute structure. Toutefois, il n’est pas toujours évident de décider du meilleur point de départ lorsqu’on ambitionne de renforcer durablement l’efficience de son organisation. Mais pour bien vous y prendre, voici 7 axes de progrès concrets à actionner.

Optez pour le workforce management

Le workforce management (WFM) désigne l’ensemble des méthodes d’optimisation des équipes selon l’activité. Grâce à l’analyse prédictive des besoins en main-d’œuvre et à une planification affinée des plannings, cette pratique vise à adapter vos ressources aux fluctuations d’activité pour une productivité maximale.

A voir aussi : Pourquoi recourir aux agences de communication tactique et de guérilla marketing ?

Une solution WFM vous permet par exemple d’ajuster quotidiennement vos effectifs en boutiques selon les estimations de trafic. En rapprochant les niveaux d’encadrement des variations du flux client, vous améliorez ainsi votre réactivité commerciale.

Segmentez votre personnel

En alternative à une gestion uniforme, une segmentation de vos collaborateurs selon leurs compétences et leurs contributions permet d’adapter les attentes. Pour les profils les plus stratégiques, misez sur l’autonomie et la responsabilisation et quant à ceux qui sont des exécutants, vous pouvez renforcer le pilotage et les procédures. Cette approche différenciée vous permet de booster l’efficacité de chacun selon sa zone de confort et son plein potentiel.

A découvrir également : Devenir serrurier sans diplôme

Restez à l’écoute du terrain

Instaurez au sein des équipes des mesures qui favorisent une remontée continue d’informations du terrain. À titre d’exemple, vous pouvez mettre en place :

  • des réunions courtes et fréquentes ;
  • des outils digitaux de remontée des irritants/idées d’amélioration ;
  • des enquêtes flash, etc.

En vous imprégnant au plus près des réalités opérationnelles, vous identifierez facilement les quick wins susceptibles de débloquer au quotidien la productivité de vos collaborateurs.

Expérimentez la semaine de 4 jours

De plus en plus d’entreprises osent se lancer dans la semaine de 4 jours pour booster la productivité différemment. Condensé sur moins de jours, le travail est intensifié avec une motivation et une implication décuplées en contrepartie d’une journée libérée.

Les collaborateurs sont bien plus engagés pour tenir les objectifs lorsqu’ils bénéficient en retour d’un long week-end permanent qui leur permet de recharger efficacement leurs batteries personnelles et professionnelles.

Maintenez un cadre motivant

Pour des performances durables, le bien-être de vos collaborateurs doit primer. Veillez donc aux :

  • aménagements ergonomiques des postes ;
  • enquêtes de satisfaction régulières ;
  • temps conviviaux ;
  • services pratiques, etc.

À travers ces efforts en matière de qualité de vie au travail, vous donnez à chacun l’envie de se surpasser. Vous insufflez par la même occasion une culture de la performance continue dans l’ensemble de votre organisation.

Encouragez la transversalité

Décloisonnez les services afin de renforcer les fertilisations croisées qui sont des sources d’inspiration et d’innovation permanente. Multipliez les initiatives qui facilitent la diffusion transverse des bonnes pratiques et l’échange d’expertises complémentaires au sein du collectif de travail.

Digitalisez vos processus internes

La dématérialisation des processus métiers et du flux d’information constitue également un axe d’optimisation. Vous pouvez par exemple opter pour :

  • une solution de GED afin de faciliter la circulation des documents ;
  • une automatisation des tâches manuelles fastidieuses ;
  • une signature électronique ;
  • une gestion dématérialisée des notes de frais, etc.

Pensez également à échanger en transversalité et libérer du temps pour vos collaborateurs. Ces mesures peuvent efficacement les soulager des irritants digitaux grâce à l’intelligence collective.

Partager.