Le BSR est-il obligatoire pour assurer un scooter ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

De la même façon qu’on peut rouler certaines voitures sans permis, il existe également des exceptions en matière de scooter. Si vous n’êtes pas encore suffisamment âgé pour passer le permis de conduire ou si vous avez perdu votre permis à cause de plusieurs effractions, vous pourrez opter pour le scooter sans BSR. Comment procéder alors à l’assurance de votre scooter dans ces conditions, puisque c’est une obligation ?

Conduire un scooter sans permis

Vous ne le saviez peut-être pas, mais certaines personnes ont la possibilité de conduire un scooter sans avoir le permis. En France, ces personnes sont celles qui sont nées avant le 31 décembre 1987. Elles n’ont pas besoin de formation antérieure et l’État leur accorde parfaitement la possibilité de rouler un scooter sans en avoir le permis.

A voir aussi : Les femmes peuvent-elles vraiment aimer les voitures ? Est-ce si difficile à croire ?

Autrement, il est obligatoire de pouvoir fournir un permis de conduire, le BSR désormais appelé AM, avant de pouvoir conduire un scooter. Pour pouvoir passer le permis AM, il est important de suivre une formation de 7 heures précédée par les examens de niveau 1 et 2 de l’ASSR. C’est une formation qui contient trois étapes importantes dont l’apprentissage de la conduite hors circulation et en circulation, ainsi que de plusieurs notions d’ordre théorique.

Les conditions pour l’assurance d’un scooter sans permis

De nombreuses personnes se posent la question de savoir si l’assurance de leur scooter est obligatoire. La loi est tout de même claire et radicale à ce sujet : tous les véhicules terrestres disposant d’un moteur doivent être véritablement assurés. Ainsi, quel que soit le type de véhicule dont vous disposez, que la conduite de celui-ci soit fonction ou pas d’un permis de conduire, il est obligatoire de l’assurer. Le scooter doit alors être assuré avec au moins la garantie de responsabilité civile appelée R et dont le rôle est de protéger les tiers de divers accidents.

Lire également : Combien coûte une peinture automobile ?

Bien sûr, vous êtes libre de choisir d’autres formules comme la formule tous risques, même si celle-ci peut être beaucoup plus chère. Il faut rappeler que l’objectif n’est pas de se ruiner, mais d’avoir un minimum de protection.

Les offres d’assurance disponibles pour les propriétaires de scooter sans permis

Pour tous ceux qui ont un scooter, mais ne disposent pas de permis, il est possible de bénéficier de diverses offres. Au nombre de ces offres, il y a l’assurance au tiers avec la responsabilité civile incluse, l’assurance tiers+ appelée « tiers complémentaire », ainsi que l’assurance tous risques.

En ce qui concerne les conditions, il n’y en a pas véritablement. Il faut juste que vous optiez pour l’une des formules en fonction de votre budget ainsi que de votre situation. Il vous faut donc seulement consulter à partir d’un comparateur de devis, les diverses offres, afin de pouvoir faire des économies, tout en maintenant le rapport qualité/prix qui vous convient. Le comparateur de devis est un outil très intéressant dont vous pourrez faire usage lorsque vous êtes confronté à un choix entre divers produits ou services.

Comment choisir son assurance pour scooter sans permis ?

Que vous conduisiez un scooter sans permis, avec le BSR ou le permis AM, vous devrez procéder de la même manière, puisque de toute façon, vous ne pouvez rouler sans assurance. La première chose à faire, c’est de demander des devis. En effet, il est vivement conseillé de comparer différentes offres, notamment pour choisir la meilleure prise en charge, mais aussi pour ne pas payer le prix fort. Le montant des franchises est également important.

Rien ne vous empêche de demander un devis auprès de votre assureur habituel, comme votre banque. Néanmoins, si vous désirez payer moins cher et que vous maîtrisez internet, mieux vaut demander des devis auprès d’assureurs en ligne comme april-moto.com. Les avantages sont nombreux.

  • Étant donné que ces assureurs ne possèdent pas d’agence physique, ils vont faire des économies, notamment sur le loyer des locaux. Ils peuvent donc vous proposer des tarifs avantageux ou des options supplémentaires pour le même tarif proposé par votre banque.
  • L’autre avantage, c’est qu’en cas de sinistre, vous faites tout en ligne. Vous gagnerez du temps dans la prise en charge.
  • En parlant de temps gagné, vous vous évitez également de devoir prendre rendez-vous à l’agence pour le devis et la signature du contrat. Vous pouvez également faire votre demande un soir de semaine ou même le week-end.

Alors, rassurez-vous, vous aurez toujours la possibilité de joindre un conseiller en cas de besoin. Il est même plus facile de trouver une réponse à ses questions, car le service client a souvent des amplitudes horaires plus larges, pour répondre pleinement à vos besoins.

Pour demander vos devis, vous pouvez donc en demander à plusieurs compagnies, mais vous pouvez également en demander plusieurs auprès d’une même assurance. Cela vous permet ainsi de comparer entre 2 niveaux de garanties, ou d’ajouter des options. En effet, même si nous déconseillons l’assurance au tiers en scooter, vous aurez la possibilité de comparer les offres entre la tous risques ou l’assurance intermédiaire. Vous pourrez aussi ajouter des options intéressantes, inaccessibles avec l’assurance au tiers. C’est notamment le cas pour :

  • la garantie casque et gants : comme vous le savez, ces 2 équipements sont obligatoires, car ils protègent des parties de votre corps particulièrement exposées. En cas d’accident, ils vous assureront une protection, mais ils seront également facilement endommagés. Même si vous vous en sortez sans blessure, vous devrez les changer, même si d’apparence ils n’ont rien de visible (enfin surtout le casque). En tout cas, cela coûte de l’argent. Cette option peut donc vous permettre d’investir dans du nouveau matériel. Il en est de même avec les accessoires.
  • La garantie en cas de dégradations volontaires en ville : Là encore, cette option est rarement disponible avec une assurance au tiers. On n’y pense pas forcément, mais si vous vivez dans une grande ville, il peut arriver que des manifestations soient organisées. Malheureusement, il peut arriver également que cela dégénère en émeute. Si des dégradations devaient arriver à votre scooter, une indemnisation serait toujours bienvenue.
  • La garantie catastrophe naturelle : Encore une fois, vous pouvez oublier cette prise en charge en tous risques. Malheureusement, impossible de prédire une catastrophe naturelle. Même si vous pensez être à l’abri, car vous vivez dans un endroit où il est peu probable que cela arrive, le risque zéro n’existe pas. De même, vous pouvez très bien vous déplacer avec votre scooter dans une autre région. C’est notamment le cas des camping-caristes qui prennent l’option du scooter, pour pouvoir se déplacer plus facilement sur leur lieu de vacances, sans avoir à manœuvrer continuellement leur camping-car.

Pour finir, avec ce qui concerne le tarif, il va dépendre également de la puissance de votre scooter. Fort logiquement, plus il sera puissant et plus la marque est susceptible d’attiser les convoitises (et donc le vol), plus vous paierez cher votre assurance. L’endroit où va stationner votre scooter va aussi entrer en ligne de compte. L’idéal serait qu’il stationne dans un garage. Vous aurez également des disparités tarifaires en fonction de la région où vous résidez. Enfin, votre âge pourra aussi être un inconvénient. Malheureusement, les jeunes sont souvent une majoration par rapport aux plus anciens, du fait du risque d’accident plus fréquent.

Partager.