Les bases de l’éclairage des expositions d’art

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Une œuvre d’art mal éclairée perd la quasi-totalité de sa superbe. La lumière fait tout dans la mise en valeur d’un tableau, d’une sculpture ou de tout autre objet artistique. Bien éclairer une pièce est déjà difficile, alors mettre en valeur un ou plusieurs objets relève parfois du défi. 

Même si vos œuvres d’art ne coûtent pas très cher, ce n’est pas une raison pour ne pas les faire ressortir, surtout lors d’une exposition. Voici quelques conseils pour bien éclairer ce que vous avez de plus beau…

A lire en complément : Les différentes marques de e-cigarettes

Source lumineuse et emplacement

La lumière projetée sur une œuvre d’art diffère selon l’endroit où cet objet se trouve. Suivant si elle est déjà éclairée ou non par une source de lumière naturelle (une fenêtre par exemple ou un puits de lumière), la source artificielle que vous aurez à ajouter ne sera pas la même. De même, un objet accroché au mur ou posé sur un meuble n’exige pas la même exposition. Attention toutefois à ne jamais laisser le soleil toucher directement votre objet, votre dessin ou peinture, car les UV détériorent à la longue tout ce qu’ils touchent. 

Ciblez l’œuvre par un éclairage individuel

C’est le meilleur moyen de faire ressortir une pièce que l’on désire mettre en valeur : la mettre sous une lumière qui lui sera uniquement et principalement destinée. Pour un tableau, il est évident que l’applique murale est tout adaptée. Les lampes Louis Poulsen proposent, par exemple, un grand choix d’appliques murales parmi leur gamme de luminaires. 

A voir aussi : Baptiste Primeurs : les rois des fruits et légumes

Autre technique pour magnifier un ou plusieurs objets, le spot seul ou en groupe monté sur un rail permet de diriger la lumière directement sur la ou les pièces à éclairer.  

Quelle ampoule choisir ?

Les températures des sources lumineuses naturelles ou artificielles sont mesurées en Kelvin. Chaque ton correspond à un chiffre qui va de 2 000 à 10 000. Il est important de savoir que plus le chiffre est élevé et plus la lumière aura un ton froid. À l’inverse, un chiffre bas donnera une lumière chaude. Pour vous donner une idée, le coucher de soleil se situe aux alentours de 2 000 K., alors que le ciel bleu en hiver s’approche des 8 000 K. Suivant l’effet que vous voulez donner à votre exposition, choisissez des éclairages au néon (froid) ou des halogènes (plus chauds). Enfin, pour un ton plus neutre, préférez les ampoules LED. Elles ont de surcroît la particularité de ne générer aucune source de chaleur.  

Partager.