Les matériaux en impression 3D

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ces dernières années, on peut dire que l’impression 3D a vraiment le vent en poupe. Il est vrai que les avancées de la technologie permettent d’utiliser différents matériaux pour réaliser cette impression.

1. Qu’est-ce que l’impression 3D ?

Contrairement aux idées reçues, l’impression 3D existe depuis les années 1970. Il s’agit d’une technique de fabrication appelée additive qui consiste à réaliser un objet en ajoutant progressivement une ou plusieurs matières. C’est donc la superposition de couches de ces matières qui permet de fabriquer l’objet. Cela suppose une programmation à partir d’un logiciel spécifique. C’est pourquoi cette technique est souvent appelée impression 3d en ligne. De nos jours, ses applications sont très diversifiées, depuis l’automobile jusqu’au culinaire en passant par la médecine, l’aviation, l’habitat, etc.

A lire aussi : Les réseaux sociaux vidéo pour être visible en ligne

2. Les plastiques

Les plastiques figurent parmi les matériaux utilisés en impression 3D. Ils sont assez légers et possèdent différentes propriétés physiques qui s’avèrent très utiles en prototypage et pour diverses applications fonctionnelles. Ils peuvent être thermoplastiques ou thermodurcissables. Dans le premier cas, ils conviennent parfaitement aux applications fonctionnelles qui découlent des procédés SLS ou FDM. Dans le second cas, ils représentent l’idéal pour les applications qui demandent un aspect visuel marqué, grâce aux procédés Dépôt de matière ou SLA/DLP.

PLA

Le PLA est le plastique le moins cher et le plus utilisé en impression 3D. Il convient bien au prototypage non-fonctionnel en offrant une grande précision dans les détails. Toutefois, il se montre sensible à la chaleur et à l’humidité.

A lire également : Sécurité : Nos 5 des meilleurs anti-virus

ABS

C’est un matériau assez polyvalent dans la mesure où il est compatible avec quasiment toutes les imprimantes 3D. Il propose une grande résistance aux chocs et affiche des propriétés thermiques et mécaniques plus intéressantes par rapport au PLA.

Résine

Il est parfois possible de découvrir que la résine va être utilisée pour une impression 3D. Ce matériau est un polymère liquide photosensible. Ce qui signifie que la technique d’impression consiste à déposer successivement des couches de résine. Ces dernières sont aussitôt solidifiées par ultraviolet. La pièce ainsi fabriquée prend l’apparence d’une plastique lisse et rigide. Cette matière représente donc l’idéal pour le prototypage.

3. Les métaux

Il est également possible de recourir aux métaux pour une impression 3D. Cela permet d’obtenir des pièces avec une haute résistance thermique, une dureté importante et une haute résistance mécanique. L’utilisation des métaux intéresse particulièrement les industriels à cause de leur prix et leur moindre impact énergétique. L’usinage est une alternative pour construire des pièces en métal, il est aujourd’hui très simple d’obtenir des devis usinage instantané.

Acier inoxydable

Également appelé inox, l’acier inoxydable est en fait le premier métal qui a été commercialisé pour l’impression 3d en ligne additive. Il présente l’avantage d’avoir de propriétés mécaniques qui résistent parfaitement à la corrosion. De plus, il est facile à polir, à souder et à usiner.

Aluminium

Ce matériau est à la fois léger et très solide. Par ailleurs, il offre un haut niveau de conductivité électrique et thermique, sans oublier un excellent rapport résistance/poids. En outre, il résiste bien aux intempéries.

De nos jours, l’impression 3D se présente comme une solution économique et écologique pour fabriquer différents objets. D’ailleurs, de nouvelles applications sont découvertes chaque jour. Et il est possible de choisir parmi une multitude de matériaux, afin d’atteindre les objectifs en termes de forme, de résistance, de poids, etc.

Partager.