Métiers de la production et de l’audiovisuel : mener à bien des projets cinéma

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

En quoi consistent les métiers de la production ? Dans le secteur de l’audiovisuel, que ce soit le cinéma ou la télévision, la production et le producteur sont essentiels pour la création et l’évolution d’un projet.

Métiers de la production : les missions du producteur

Tout réalisateur le sait bien, il faut trouver un producteur afin de pouvoir donner de meilleures chances à un film ou à tout projet audiovisuel. On vous parle du métier de producteur : quelle formation faut-il suivre afin de devenir producteur cinéma ou télévision, et quels sont les compétences exigées pour réussir dans ce métier… Toutes vos réponses sont dans cet article.

A lire en complément : Pourquoi les lapins portent-ils malheurs sur un bateau ?

Les missions du producteur sont variées, du fait de la polyvalence qu’impliquent les métiers de la production. Un producteur est avant tout amené à gérer des projets de leur ébauche à leur finalisation. Dans le secteur de l’audiovisuel et des arts du spectacle, les subventions prennent d’ailleurs une part importante du travail du producteur. Sans le producteur, de nombreux projets ne pourraient pas voir le jour.

Sur certains plans, le producteur ou le chargé de production sur un projet de cinéma peut être comparé à un gestionnaire financier, un commercial, un investisseur ou un homme d’affaires. Ainsi, certains producteurs sont parfois chargés de subventionner leurs propres projets de tournage cinéma, s’ils ont la double casquette de réalisateur et de producteur. Mais comment fait-on pour devenir producteur ?

Lire également : Accident mortel dans une exploitation agricole

La polyvalence du producteur audiovisuel

L’une des caractéristiques du métier de producteur audiovisuel (cinéma ou télévision) est sa polyvalence. De la genèse du projet à sa présentation publique, le producteur peut intervenir sur les subventions, mais pas uniquement. Un producteur peut aussi avoir son mot à dire à l’équipe chargée de mener le projet à bien, notamment dans le domaine de l’image, du son et du scénario.

Pour une production télévisée, par exemple une émission qui viserait une audience large, le producteur peut ainsi gérer le projet de A à Z afin de garantir sa réussite (audience maximale). Dans le milieu du cinéma, un producteur peut partir de zéro : recherche de scénariste ou de scénario, puis de metteur en scène.

Chercher le bon scénario, faire du contact

Un bon producteur est une personne ayant un excellent sens du contact. Dans le milieu du spectacle, un bon carnet d’adresses est primordial pour savoir qui appeler à quel moment. Il en va de l’avenir de certaines productions audiovisuelles et de leur capacité à voir le jour.

Le producteur étudie le marché avant de se lancer. Il connaît parfaitement les rouages de l’industrie du cinéma et de la télévision. Il est parfois lui-même réalisateur ou il est en contact avec un réalisateur ou plusieurs. Son but est de donner de la visibilité à la création audiovisuelle, que ce soit du cinéma ou des productions pour la télévision.

Le producteur et la maison de production

Un producteur ne travaille pas forcément pour son propre compte. Il peut être affilié à une maison de production et prendre sous sa direction le projet en question. En dehors de la maison de production, si le producteur ne souhaite pas financer le projet seul, il gère toute la recherche d’investisseurs.

Le producteur peut aussi proposer un scénario à une maison de production en espérant retenir l’attention. Cet intérêt peut débloquer d’importants fonds qui seront plus que nécessaires à la production de l’oeuvre audiovisuelle.

Producteur : un travail d’équipe

Bien souvent, le producteur travaille avec des coproducteurs afin de déléguer et répartir les tâches. Un bon esprit d’équipe est nécessaire afin de donner vie à un projet. Les coproducteurs sont chargés d’effectuer le casting, de choisir les acteurs voir parfois les figurants.

Une équipe est à mettre en place : une fois cette étape respectée, le producteur contrôle le budget et la manière dont il est dépensé. Le producteur, avec l’aide des coproducteurs, s’assure sur toute la ligne que tout avance de la meilleure manière sur son projet. Il effectue bien souvent lui-même la promotion du projet et anticipe la date de sortie publique.

Parfois, bien sûr, à échelle individuelle, le réalisateur, scénariste, cadreur et monteur est lui-même son propre producteur. Ceci signifie que le producteur doit se lancer à la recherche de subventions dans le milieu du cinéma.

Quelles études pour les métiers de la production ?

Les métiers de la production font rêver de nombreux étudiants, notamment dans le milieu du cinéma. Être producteur est un de ces métiers passion qui ne s’apprennent pas pour autant sans formation.

Une école de cinéma ou un école des Beaux-Arts peut vous orienter vers ces métiers : vous devrez impérativement être titulaire du Baccalauréat. Certaines écoles proposent directement la spécialité production cinématographique. L’expérience est un grand plus dans ce métier, car avec la seule théorie et sans carnet d’adresses, il est difficile de se faire une place de producteur.

Autre voie possible pour accéder aux métiers de la production : le BTS audiovisuel (option gestion audiovisuelle). Vous avez alors un Bac + 2 en poche. Poursuivre vers le supérieur est vivement conseillé afin de gagner en expérience et en réseau. Une Licence puis un Master sont recommandés, notamment en techniques et activités de l’image et du son, ou alors en management de communication visuelle.

Des parcours publics ou privés

Le choix des cursus publics est tout à fait possible, bien que de grandes écoles de cinéma privées proposent des cursus : Ecole nationale supérieure de l’image et du son, Ecole nationale supérieure Louis Lumière, etc.

Les parcours proposés dans les écoles de cinéma sont très pointus et la sélection d’entrée est stricte. Il vous faudra faire preuve de passion et vous armer de patience dans le cas contraire. Le milieu du cinéma est un endroit passionnant dont l’accès est privilégié pour les passionnés ! En étant formés aux métiers de la production dans ces grandes écoles, vous devenez des techniciens qualifiés et expérimentés.

Cela dit, toutes les voies sont en fait possibles pour accéder aux métiers de la production, notamment via les formations de commerce ou de management. C’est le talent humain et la capacité à faire du contact qui fera de vous un excellent producteur. À noter : la majorité des écoles de cinéma proposant les formations aux métiers de la production sont situés en Île-de-France.

Salaire et débouchés des métiers de la production

Il est compliqué de définir une grille de salaire pour un producteur. SI un projet voit le jour et s’avère être une réussite nationale voire internationale, il est évident que le retour financier ne sera pas le même.

Un assistant de production peut raisonnablement commencer avec un salaire de 2000 euros brut par mois, selon les productions sur lesquelles il travaille. Le milieu du cinéma ne paye pas de la même manière que celui de la télévision. En fonction du secteur qui vous intéresse et vous passionne, soyez -en conscient.

À force d’expérience, l’assistant de production peut devenir un parfait producteur, avec un carnet d’adresses bien étayé. Avec les années, le producteur cherche généralement à monter sa propre maison de production afin de gagner en indépendance. Ceci est pratique dans les métiers de la production car une plus grande liberté éditoriale est possible.

Les subventions viennent souvent soutenir des projets aux lignes éditoriales convenables aux financeurs. Monter sa maison de production permet de s’offrir une plus grande marge de manœuvre.

Partager.