Micro-crèche : comment installer sa structure ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Si le monde de la petite enfance vous passionne et que vous souhaitez contribuer à l’éveil des enfants, alors, pourquoi ne pas ouvrir une micro-crèche ? Vous travaillez à votre compte, qui plus est, le pays souffre d’une pénurie de places. Gros plan sur la réglementation relative aux micro-crèches et sur les étapes à suivre pour mener à bien ce projet.

Qu’est-ce qu’une micro-crèche ?

Lancé en 2010, le concept de micro-crèche vise à résorber la pénurie de places. Cette structure présente une capacité d’accueil limitée à 10 enfants, âgés de 10 semaines à 6 ans. La réglementation impose également la présence de trois personnes, dont un dirigeant, un personnel qualifié ainsi qu’un référent technique. La plupart des personnes qui se lancent dans la création d’une petite crèche évoluent déjà dans le secteur de la petite enfance.

A lire en complément : Comment réussir votre décoration événementielle ?

Comment aménager un studio indépendant en micro-crèche ?

Pour pouvoir ouvrir une micro crèche, il convient de choisir un local adapté et parfaitement aéré. L’endroit doit ainsi répondre à des normes de construction, de sécurité et d’accessibilité. Compte tenu de la capacité d’accueil réduite, un studio de jardin indépendant permet d’y développer une micro-crèche. Prévoyez au moins un espace d’activité de 3m² et un espace de sieste de 2m² pour chacun des enfants.

Il convient de réaliser quelques travaux pour garantir le confort optimal des petits. Cela implique une bonne isolation, des sanitaires et éventuellement des espaces cloisonnés propices au repos des enfants. Le studio de jardin indépendant en bois représentera ainsi un lieu idéal pour développer cette activité en toute sérénité.

A lire aussi : Sponsoriser un événement nautique : comment ça marche ?

Pour la sécurité des petits, des garde-corps d’une hauteur de 1 m 30 doivent être disposés autour des éléments de chauffage et des appareils électriques. Les fenêtres de moins de 90 cm du sol doivent être barricadées. Prévoyez aussi des poignées de porte à la hauteur des enfants. Autrement dit, il faut privilégier le matériel ainsi que tous les jouets conformes aux normes.

micro-crèche studio jardin

Ouvrir une micro-crèche : comment obtenir une autorisation ?

L’ouverture d’une micro-crèche ne peut se faire sans une autorisation délivrée par le Président du conseil départemental. Un médecin œuvrant dans la protection maternelle et infantile sera amené à visiter vos locaux. Il jugera du confort, de l’hygiène ainsi que de la sécurité du lieu.

Attention, son avis pèse pour beaucoup sur la décision du Président du conseil départemental. Ce n’est qu’après l’obtention de son accord que peuvent débuter les formalités de création d’une crèche de petite envergure.

Créer une micro-crèche : quelle forme juridique choisir ?

La micro-crèche relève de deux structures juridiques. Elle peut être développée en tant qu’entreprise privée (SARL, SAS) ou devenir une association loi 1901. Dans ce deuxième cas, il s’avère plus facile d’obtenir des subventions issues des collectivités territoriales. En revanche, en optant pour l’entreprise privée, vous profiterez d’une plus grande souplesse de gestion de votre activité.

À noter que l’élaboration d’un business plan se révèle incontournable pour réussir un tel projet. Il faudra tenir compte des dépenses en investissement (mobilier, équipement, jouets…). Les dépenses courantes, les ressources financières ainsi que les perspectives de chiffre d’affaires figurent parmi les informations du business plan.

Rappelons qu’en tant que structure pédagogique, le dirigeant de la structure devra élaborer un document axé sur un projet de développement et d’éveil des enfants.

Partager.