Les profilés en acier : tout ce que vous devez savoir avant d’en utiliser

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Poutrelles, cornières et profilés de différentes formes et de tailles sont des éléments de structuration incontournable. Si l’acier au carbone est très facilement accessible, ce n’est pas le cas des profils inoxydables.

La composition de l’acier inoxydable

A voir aussi : Quels sont les avantages d'une rose éternelle ?

L’acier est connu pour sa robustesse et sa résistance. Cet alliage de fer et de carbone est prisé et très utilisé dans plusieurs domaines, dont le secteur industriel et la construction. Principalement, c’est la proportion de carbone qui la compose qui fait les caractéristiques de l’acier. A titre d’information, cette teneur va de 0,03% à 2%. Au-delà de cette teneur, l’alliage obtenu n’est plus de l’acier mais de la fonte.

Principalement composé de fer, l’acier est ainsi un alliage métallique sensible à la rouille. C’est pour cette raison que les produits comme le profilé inox en U sont à privilégier. L’inox ou l’acier inoxydable comporte du chrome et/ou du nickel dans sa composition. Ces ajouts donnent de nouvelles caractéristiques à l’acier. Cela le rend moins sensible à l’oxydation tout en lui ajoutant plus de résistance.

A lire aussi : Comment reregarder une chaise en rotin ?

Le procédé de fabrication des profilés en acier inoxydable nécessite un réel savoir-faire. Ce sont des produits assez rares dont seuls quelques fabricants comme Montanstahl maîtrisent réellement la fabrication. En dehors du procédé de laminage, les profilés inoxydables nécessitent l’utilisation de la technologie de soudure au laser.

Acier laminé à chaud ou à froid ?

Grâce à sa ductilité, il est plus ou moins facile de donner une forme à l’acier. Sur le marché, vous avez accès à des profilés en acier de différentes formes : U, H, T, méplats, cornières, demi-rond, clavettes, etc. Pour donner à l’acier l’une ou l’autre de ces formes, les fabricants utilisent principalement deux procédés : le laminage à chaud et le laminage à froid.

Différences de procédé

Le laminage à chaud consiste à laminer l’acier à très haute température et lui donner une forme plus ou moins plate. Le laminage à froid est en quelque sorte l’ensemble des traitements apportés à l’acier après son laminage à chaud. De cette façon, le laminage à froid apporte plus de précision au niveau des angles, mais également au niveau de la texture de surface de l’acier.

Différentes finitions

D’une manière générale, l’acier laminé à chaud dispose de bords plus ou moins arrondis alors que ceux laminés à froid montrent des angles vifs. Après différents traitements, l’acier laminé à froid présente un meilleur aspect et plus de précision dans de forme et de dimensions. A cause des traitements supplémentaires, l’acier laminé à froid est plus cher que celui laminé à chaud.

Différentes utilisations

La question n’est pas de savoir quel type d’acier est meilleur que l’autre en fonction de son laminage. Ces deux types d’acier ont leurs avantages et inconvénients, mais on peut dire qu’ils excellent dans leurs domaines d’utilisation respectifs. Pour des applications nécessitant de grandes précisions, l’acier laminé à froid est celui préconisé. L’utilisation de l’acier laminé à chaud est plus générique, par ailleurs, il est de loin moins cher.

Partager.