Panneaux solaires : Comment résoudre les problèmes de recyclage ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

« Porter » des panneaux photovoltaïques : que pouvons-nous en faire ? Sont-ils recyclables ? ”

Cette semaine, c’est Véronique L. qui nous interroge sur le recyclage des panneaux solaires . Alexandre Doctor, expert en gestion de l’énergie et énergies renouvelables, nous apporte des réponses.

Les panneaux solaires photovoltaïques permettent d’économiser considérablement sur la facture d’électricité grâce aux revenus qui peuvent être tirés de la production d’électricité. Les fabricants annoncent une durée de vie moyenne de 20 à 35 ans pour les panneaux photovoltaïques, à 80% de l’efficacité initiale. C’est en Allemagne que les premiers panneaux photovoltaïques sont arrivés à la fin de leur vie. En France, cependant, cela devrait être progressivement le cas d’ici les années à venir. Véronique L. a donc raison de se poser la question du recyclage de ces panneaux.

A lire en complément : Contraception : Les préservatifs remboursés par la Sécurité Sociale

Recyclage

Un panneau photovoltaïque se compose principalement de verre, d’aluminium et de semi-conducteurs . Tous ces matériaux sont recyclablesmodules dans une large mesure et peuvent être incorporés dans la fabrication de nouveaux panneaux ou d’autres procédés industriels.

Pour les modules photovoltaïques à base de silicium cristallin, après séparation mécanique des câbles, des boîtes de jonction et des cadres métalliques, le recyclage de ces modules peut se faire de deux façons :

A lire également : Cartable adapté pour adolescent : pourquoi choisir La Cartablerie ?

  • traitement thermique Le éliminera le polymère encapsulant en le brûlant et séparera ainsi les différents éléments du module photovoltaïque (cellules, verre et métaux : aluminium, cuivre et argent).
  • Le traitement chimique consiste à broyer l’ensemble du module et à extraire des matériaux secondaires par fractions, en utilisant différentes méthodes.

Une fois séparées des modules, les cellules subissent un traitement chimique pour éliminer les contacts métalliques et la couche anti-éblouissement. Ces tampons recyclés sont alors :

  • être intégrés dans le processus de fabrication de cellules et utilisés pour la fabrication de nouveaux modules , s’ils ont été récupérés dans leur intégrité ;
  • Être fondu et intégré dans le processus de fabrication des lingots de silicium .

Pour le recyclage des modules photovoltaïques à couches minces (CdTe , CIS, CIGS…), les technologies sont différentes les unes des autres et impliquent des complexes déposés sur un substrat simple (verre ou feuille métallique). Des études sur le cadmium présent en couches minces sous forme de CdTe soulignent la grande stabilité de ce composé . Cependant, les modules de fin de vie doivent être traité avec une attention particulière.

Et la loi ?

La législation européenne applicable en matière de gestion des déchets repose principalement sur 4 directives :

  • directive-cadre sur lesdéchets 2008/98/CE,
  • directive 2011/65/CE relative à l’ écoconception des exigences des produits liés à l’énergie,
  • la directive RoHS 2002/95/CE limitant l’utilisation de certaines substances dangereuses dans les équipements électriques et électroniques,
  • Directive 2002/96/CE dénommée DEEE (ou D3E) relative aux déchets d’équipements électriques et électroniques .

Depuis 2005, les fabricants d’onduleurs doivent, conformément à la directive DEEE , collecter et recycler leurs produits à leurs frais . En suivant la révision de cette directive en 2012, il en va de même pour les fabricants de panneaux photovoltaïques .

Avant l’examen, certains acteurs avaient déjà commencé à mettre en œuvre leurs propres programmes de recyclage. Par exemple, au niveau européen, l’association PV Cycle , qui rassemble plus de 200 entreprises internationales produisant et important des panneaux solaires en Europe et représente plus de 90 % des panneaux photovoltaïques vendus en Europe, a mis en place unechaîne de recyclage qui est devrait être opérationnel en 2015. En 2008, elle s’est engagée à récupérer au moins 65 % des panneaux installés en Europe depuis 1990 et à recycler 85 % des déchets collectés .

Actuellement, les solutions techniques pour le recyclage de ces panneaux solaires sont viables , mais le rendu économique dépend fortement des volumes collectés. Toujours bas à l’heure actuelle, on s’attend à ce que ces taux augmentent d’année en année.

Source : www.photovoltaique.info

Découvrez les autres articles de notre série « L’expert répond à vos questions ».

  • [ Expert répond à vos questions] Comment fonctionne un bouchon air/eau ?

Partager.