Que faire pour contrer les signes de calvitie sans passer par la chirurgie ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La calvitie. Un mot qui terrorise des millions d’hommes à travers le monde, surtout ceux qui commencent à voir apparaître des zones dégarnies sur leur tête. D’un point de vue purement statistique, la gente masculine a raison d’être préoccupée, car environ la moitié d’entre elle sera confrontée à la calvitie à l’âge de 50 ans. Un chiffre considérable. Or beaucoup ne sont pas prêts de passer par la chirurgie pour y remédier. Heureusement, il existe d’autres solutions qui sont tout aussi efficaces, mais moins intrusives, et surtout moins coûteuses.

Coiffure

C’est une solution qui peut être adoptée lorsque la calvitie n’est pas trop importante. Encore faut-il que vous disposiez de cheveux assez lisses et assez longs pour pouvoir les tirer vers les zones dégarnies. Certaines personnalités publiques sont connues pour ces coiffures atypiques, à l’image du Président américain Trump, ou de son homologue algérien Bouteflika. Mais cette solution basée sur le restylage ne peut être que temporaire, car à mesure que vos cheveux tomberont, il vous sera de plus en plus difficile d’effectuer cette acrobatie stylistique ! Cela sans parler des coups de vent qui peuvent mettre à nu votre coiffure, dans le sens propre comme dans le sens figuré!

A voir aussi : Où trouver des masques pas chers ?

Perruque

La perruque, qu’on appelle aussi postiche ou moumoute, est une vieille technique de camouflage qui revient à la mode. L’utilisation de la perruque remonte à l’antiquité. Sa popularité a continué à croitre au point de connaître son âge d’or au cours du XVIIème et XVIIIème siècle. Après cela, son utilisation a subi un long déclin jusqu’à sa quasi-disparition. Aujourd’hui, on ne parle plus de perruques, mais de prothèses capillaires. Ces dernières sont des membranes sur lesquelles sont implantés des cheveux. L’avantage des prothèses capillaires est qu’elles permettent au cuir chevelu de respirer, en plus d’être moins sujettes à un détachement accidentel. Cela étant, cette solution reste également temporaire, surtout que la prothèse doit être enlevée chaque soir et nécessite un entretien constant qui peut vite devenir rédhibitoire.

Compléments alimentaires

Les compléments alimentaires https://www.shytobuy.fr/foligain.html anti-chute ont le vent en poupe ces dernières années, et pour cause, ils donnent de plus en plus des résultats satisfaisants pour lutter contre l’alopécie. Et on dit bien contre l’alopécie et non pas la calvitie. Car lorsqu’un crâne est dégarni et brille comme une boule bien lustrée, le mal est déjà fait! La perte de cheveux est considérée comme irréversible, et la prise de compléments n’y changera rien.

Lire également : Comment reconnaître tympan gauche et tympan droit ?

C’est la raison pour laquelle il est important d’être proactif et de gérer le problème dès son apparition. Lorsque vous commencez à remarquer que vos cheveux sont partout, c’est-à-dire sur l’oreiller, sur vos peignes, dans votre baignoire ou sur vos vêtements, cela signifie que vous souffrez probablement d’une alopécie et qu’il est temps d’agir. L’alopécie, c’est lorsque vous perdez 100 cheveux ou plus par jour sur une base régulière. Si c’est le cas, alors c’est le début d’un long voyage qui vous conduira à tous les coups vers la calvitie si vous ne faites rien.

L’avantage de compléments alimentaires, c’est leur côté pratique à l’usage. Les meilleurs compléments sont ceux qui intègrent des ingrédients connus pour favoriser une repousse plus dense et forte. C’est le cas notamment de la gamme Foligain qui privilégie des bioactifs naturels comme la biotine ou le zinc.

Les pilules

Les pilules anti-chute ont vu le jour il y a de cela 2 décennies. Ce sont souvent des médicaments destinés au départ à d’autres pathologies, et à qui on a trouvé des bénéfices contre l’alopécie par pur hasard. Ces solutions sont donc basées sur des formules chimiques qui peuvent provoquer des effets secondaires non négligeables, comme l’impuissance. Cela explique pourquoi ils ne sont que peu utilisés étant donné que leur ratio risque/bénéfice demeure défavorable.

Les topiques

Au début, les premiers topiques anti-chute que l’on trouvait sur le marché étaient principalement des lotions à appliquer sur le cuir chevelu, le plus populaire d’entre eux étant le Minoxidil. L’inconvénient majeur de ces topiques est leur usage contraignant, puisqu’il faut les utiliser tous les jours en prenant soin à chaque fois de couvrir l’ensemble des zones dégarnies, une tâche assez chronophage.

Par la suite sont apparus des topiques beaucoup plus pratiques pouvant être utilisés sous la douche. C’est le cas notamment de la gamme de shampoing et d’après-shampoing Foligain dont la formule naturelle est basée sur le Trioxidil, un actif breveté à triple-action qui donne des résultats remarquables.

Les accessoires

Il existe enfin des accessoires destinés à lutter contre la perte de cheveux. C’est le cas par exemple des rouleaux capillaires qui permettent de stimuler la repousse en massant le cuir chevelu grâce à des micro-aiguilles. Cette technique est idéale pour favoriser une action en profondeur des différents actifs contenus dans les topiques anti-chute par exemple. C’est aussi une excellente façon de revigorer le cuir chevelu et d’avoir une chevelure plus saine, forte et dense.

Partager.