Quels sont les principes auxquels répond l’organisation physique et pédagogique d’une classe Montessori ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La grande philosophie éducative que développe Montessori se résume au fait qu’il faut développer l’autonomie et la confiance en soi de chaque enfant. En effet, ceci lui permet d’apprendre en fonction de ses expériences et d’évoluer à son rythme. En allant dans ce sens, cet article vous présentera plus spécifiquement les différents principes auxquels répondent la pédagogie et l’organisation d’une classe Montessori. 

Une classe Montessori doit susciter l’envie d’apprendre et encourager l’autonomie

Les enfants sont naturellement curieux. Elle doit donc pouvoir aiguiser cette curiosité et donner aux enfants une envie d’apprendre. Tout en évoluant, ils doivent avoir des possibilités d’expérimentation. Pour cela il faudra penser à la création d’espaces de travail plus ou moins modulables. Comme espaces, privilégiez, des coins de lecture garnie de tapis, un centre informatique, des lieux de travail en groupe et des classes munies de tableaux effaçables et bien d’autres éléments derniers cris. 

A lire également : Comment fonctionne l'étirement du psoas ?

Afin de permettre à un petit d’agrandir son autonomie et sa liberté, vous pouvez lui accorder un entourage ayant assez de sécurité. Pour qu’il sente qu’il a l’autorisation à pouvoir expérimenter, oser et quitter du « connu » sans qu’un adulte n’intervienne. Lorsque vous aménagez votre lieu d’enseignement à l’aide de plusieurs meubles bas qui sont accessibles à tout enfant, cela contribue par exemple au développement de leur personnalité. Vous leur permettez de faire l’expérience grâce à leurs ressources, lorsque vous mettez à leur aise des livres ainsi que des jeux en toute liberté. 

La classe Montessori doit faire entrer la vie dans la classe et permettre l’activité 

Lorsque dans une salle de classe il y a des plantes, des fleurs ainsi que d’autres animaux pouvant permettre aux enfants d’admirer le monde, les enfants apprennent à connaître cette diversité mondiale. Aussi, ils les respectent, exercent fièrement et découvrent le sens des responsabilités. Ces expériences qui pourront concourir au développement de la conscience environnementale vont permettre aux enfants de devenir des citoyens de votre planète.

Lire également : Comment choisir un camping-car ?

Étant flexible, une classe Montessori devrait être nombreuse. Elle devrait permettre un large choix d’occupations en donnant la possibilité de se déplacer dans la journée de salle en salle. Les enfants auront facilement la capacité de bouger et la salle devrait se conformer aux diverses scènes. Aussi, les enfants se déplacent par leurs propres moyens à cause du fait qu’ils utilisent des chaises et des tables très mobiles. Ceci constitue alors une meilleure solution. 

Elle doit permettre d’accéder à une grande diversité de matériels et de respecter les individualités

Grâce au matériel pédagogique « Pierre angulaire » de la théorie de Montessori, les petits développent leurs forces d’observation, de coordination et d’association. Aussi, ils peuvent activer leurs connaissances des sons, formes, couleur ou des nombres. Ils travaillent également leur attention, le tri, le vocabulaire géométrique et le repérage dans l’espace. Enfin, ils découvrent la planification informatique, ils ont trop d’opportunités afin de plus connaître le monde qui les encadre.

Cette classe est composée de multiples groupes d’âge et de plusieurs centres d’intérêt. Au lieu que la méthode Montessori se pose plus sur l’exploration individuelle, la salle devrait pouvoir réunir des mini-zones d’activités différées et qui ne sont pas supplémentaires. Plus qu’un siècle après la première « Casa Bambini », cette méthode continue toujours d’être développée. Étant au même titre que les autres pédagogies alternatives, la méthode Montessori éveille de jour en jour beaucoup de curiosité de la part des cadres de l’éducation ainsi que des parents.

Partager.